Etre stupide coûte cher !

What is More Expensive...
Being Financially Uneducated?
Or Being Stupid?*

Traduction : * Qu'est-ce qui est plus cher ... Être financièrement inculte ? Ou être stupide

C'est par cette phrase provocatrice que Robert T. Kiyosaki introduit son programme de coaching financier.
Je n'en ai d'abord pas cru mes yeux, puis je me suis rendu à l'évidence pour passer à l'action dans le domaine financier il faut vraiment que les gens comprennent que chaque jour passé à se comporter sans rien changer à leurs habitudes leur coûte effectivement très cher !

L'éducation financière est un domaine largement répandu et enseigné aux Etats Unis depuis plus de 50 ans. Un des pionniers en la matière, Napoleon Hill publiait en 1966 son Best Seler " Réfléchissez et devenez riche". Il semble que pour les américains l'incapacité à connaitre les leviers de la richesse soit assimilé à de la bêtise. Robert T. KIYOSAKI  affirme franchement : " Rester dans une situation financière désastreuse alors qu'il existe des solutions pour s'en sortir est une bêtise". Je ne serai pas aussi directe, mais j'avoue qu'il est fort étonnant pour moi de croiser chaque jour des personnes qui se plaignent de leur situation financière en accusant : le gouvernement, les étrangers, la mondialisation, les capitalistes, le patronat, j'en passe et des meilleurs et qui ne se remettent pas en question une seule seconde. 

Savez-vous que ce n'est pas la crise pour tout le monde ? 
Il y a même des gens qui en ce moment même gagnent des fortunes ?
L'éducation financière n'est pas valable pour tout le monde. Si vous avez décidé volontairement de vivre en marge de la société, alors vous n'avez pas besoin de développer vos compétence en matière financière. Si êtes rentier ou vivez en compagnie d'une personne immensément riche là non plus l'éducation financière sera de peu d'utilité. Cette situation ne concernant qu'un tout petit pourcentage de la population je me suis longuement demandé ce qui poussait les gens à ne rien faire. La réponse est simple : Notre système est fait pour que vous demeuriez financièrement inculte !
Pire, les experts de la finance, n'ayant aucune éducation financière, parlent sous un angle de vue qui n'ai plus en phase avec notre réalité économique.
Le discours longtemps tenu était que pour relancer l'économie il fallait relancer la consommation. Ce dispositif fonctionne très bien, pour l'état (qui empoche les taxes à la source avec la TVA) et les multinationales. Mais pour vous est-ce que consommer plus met plus d'argent sur votre compte bancaire ?
L'éducation financière favorise d'une certaine manière le développement durable en vous recommandant de réfléchir, par exemple, sur : 
1. Votre mode de consommation : jetable  ou durable ? Effet de mode ou fonction ? Écologique ou polluant ?...
2. Qui vous souhaitez enrichir : Les grandes compagnies ? Les artisans ? Les créateurs ? Les producteurs ? Votre entourage ? Vous ?
3. Comment créer de nouveaux revenus ?
Etc...

Ce sont des questions importantes auxquelles , malheureusement, peu d'entre-nous sont habitués à se poser ! Et si en plus vous ne vous sentez pas l'âme d'un entrepreneur ou que vous n'avez aucune idée de ce que vous pourriez faire d'autre comme métier, vous devez certainement vous sentir accablé dans une société où les possibilités professionnelles semblent se réduire.

Les solutions existent !
Comme il a fallu à la génération, née après 1945,  apprendre à se servir d'un ordinateur, nous devrons apprendre comment gagner de l'argent autrement. Et c'est l'objet de l'éducation financière : permettre aux gens de créer des flux d'argent rentrants et de maîtriser les flux d'argent sortants. Nous sommes habitués à dépenser alors que nous sommes complètement ignorant sur les différentes façon de gagner - en toute légalité -  d'importantes sommes d'argent !

Êtes-vous prêt créer votre propre écosystème financier ?
N'attendez pas que les circonstances de la vie vous y obligent, préparez votre avenir financier maintenant.
A très vite !

Le conseil de Jenny-Jo, Coach financier :

Evaluez les risques qui pèsent sur vos finances : 

1. Combien avez-vous de sources de revenus ?
1 source ? 2 sources ? 3 sources ? 4 sources ? 5 sources ou plus ?
2. Identifier vos sources de revenus
- Salaire : régulier et/ou petit boulots
- Honoraires (travailleur indépendant, free lance)
- Indemnités (retraite, famille, chômage)
- Bénéfices (commerciaux ou non commerciaux)
- Dividendes, rentes, loyers
Oeuvres artistiques ou droits d'auteur : livre, musique, peinture…
3. Calculer le montant de vos charges mensuels
4. Quel est le montant de votre épargne disponible ?
5. Calculer votre exposition au risque : 
100/nombre de sources = risque financier
- 1 source de revenu, vous êtes exposé à 100%, si vous perdez votre job vous risquez gros ! Vous devriez sérieusement vous pencher sur ce sujet et créer une deuxième source de revenu
- 2 sources, avec un taux de 50%, combien de temps pourriez vous tenir avant de retrouver une nouvelle activité ?
- 3 sources, 33% de risque, c'est mieux. Bravo vous utilisez, déjà (sans le savoir ?) un des principes de l'éducation financière !
- 4 sources avec un taux de 25% c'est très bien, attention tout de même à vos dépenses mensuelles et à votre réserve disponible. 
6. Pendant combien de mois pourriez-vous vivre sans percevoir aucun revenus ?
épargne disponible : charges mensuelles = nombre de mois
(épargne divisée par le montant des charges)

En France ce chiffre est en moyenne de 3 mois. Êtes-vous dans la moyenne ? Au dessus ? ou au dessous ?

Que vous inspire ces informations ? 
Souhaitez vous approfondir ce sujet ?
N'hésitez pas à poser vos questions par mail en toute confidentialité : j-ecris@jenny-jo.com ou
Inscrivez vous pour un consultation "J'ai mal à mes finances" pour réaliser votre bilan financier personnel et mettre en place une stratégie financière.